Dans le cadre des dernières investigations concernant l’origine de la pollution du forage du lac en août 2020, la CCFU a mis en place une vanne de sectionnement sur le collecteur alimentant le lac.

Catégorie : Information

Publié le

Catégorie : Information

Publié le

Dans le cadre des dernières investigations concernant l’origine de la pollution du forage du lac en août 2020, la CCFU a mis en place une vanne de sectionnement sur le collecteur alimentant le lac.

Ce collecteur, installé le mercredi 17 novembre, permet le transit d’une partie des eaux pluviales venant du chef-lieu de La Balme de Sillingy et les achemine jusqu’au lac. Il se jette dans le lac à une profondeur d’environ 3 mètres.

La mise en place de la vanne, d’un diamètre de 600 mm, nécessite que ce collecteur soit vide. Pour ce faire, la prise d’eau au niveau du chef-lieu de La Balme va être détournée et l’exutoire va être bouché par un obturateur (sorte de ballon).

Cet exutoire étant sous le niveau de l’eau, des plongeurs de l’entreprise Hydrokarst, spécialisée dans les travaux subaquatiques, sont intervenus.

 

Une fois l’obturateur en place, l’entreprise Besson de Marlioz, va réaliser une prise en charge sur le collecteur qui permettra le pompage de l’eau présente dans les quelques 550 mètres de collecteur, ce qui représente un volume de l’ordre de 150 m3.

Le collecteur vidé de son eau sera découpé afin d’insérer la vanne de sectionnement. Il sera ensuite remis en eau afin de vérifier l’étanchéité de la vanne. Dès les essais validés, l’obturateur sera déposé.

Début décembre, un traceur (produit coloré) sera injecté au niveau de la prise d’eau située dans le chef-lieu afin de déterminer s’il existe une relation entre le collecteur et le forage.