La plupart des massifs montagneux de Haute-Savoie sont souvent fréquentés par nos amis les loups.

Catégorie : Information

Publié le

Catégorie : Information

Publié le

La plupart des massifs montagneux de Haute-Savoie sont souvent fréquentés par nos amis les loups.

Le maintien du pastoralisme constitue un enjeu important, d'un point de vue économique mais aussi environnemental et paysager.

La connaissance de la répartition du loup et l'estimation de ses effectifs permettent non seulement de mieux adapter la protection des troupeaux et accroître la vigilance des bergers, mais aussi d'évaluer le niveau de conservation de cette espèce protégée.

 

Si au cours d'une de vos balades dans les massifs montagneux de la région vous observez des indices confirmant la présence du lynx ou du loup, vous pouvez contribuer au suivi de la population lupine.

Par l'intermédiaire d'un réseau multi-partenaires de correspondants de terrain formés préalablement (le réseau des "correspondants loup-lynx"), l'office français de la biodiversité (OFB) a la responsabilité d'effectuer le suivi de la population lupine.

Ce suivi se base notamment sur la récolte d'indices de présence sur le terrain, qui sont ensuite analysés par l'OFB : observations visuelles, recueil d'empreintes ou d'indices biologiques (poils, urines...), examen de restes de proies sauvages, écoute de hurlements.

Sur la Haute-Savoie, 140 personnes sont membres du réseau loup-lynx.

Mais toute personne ayant fait l'observation d'un indice de présence peut en faire part, soit directement à l'OFB, soit par l'intermédiaire d'un membre du réseau ou, très prochainement, par des correspondants locaux désignés par la fédération départementale des chasseurs.

Vous trouverez ci-jointe une fiche qui synthétise les informations à recueillir et les modalités de leur transmission.